marmin-immobilier.com

Quel est le coût d'un conseiller en gestion de patrimoine ?

Arrow, Success, Trend, Development

Bien gérer son patrimoine nécessite souvent de faire appel à un expert spécialisé dans plusieurs domaines : juridique, financier, fiscal. C’est le rôle du conseiller en gestion de patrimoine (CGP), à choisir indépendant, afin de bénéficier de conseils parfaitement adaptés grâce à ses prestations qui reposent sur ce que l’on appelle l’architecture ouverte. Quel est le coût d’un CGPI et comment bien le choisir ?

 

Un expert accessible à tous

Contrairement à ce que pensent la majorité des épargnants, le CGPI est accessible à tous et n’est pas réservé qu’aux grosses fortunes. Ils facturent leurs honoraires suivant un taux horaire qui est de 200 euros en moyenne lors de la consultation. Pour un bilan patrimonial, ce tarif est en principe fixé à 500 euros. Toujours est-il que certains patrimoines nécessitant une approche plus complexe et sur lequel le CGPI va devoir passer beaucoup plus de temps coûtera dans les environs de 2 000 euros à 4 000 euros, voire plus.

En bref, la facturation des honoraires du CGP se fait soit à l’heure, soit au forfait, et dans certains cas, à l’encours, c’est-à-dire sur la base d’un pourcentage calculé sur l’ensemble des placements réalisés. La facturation au forfait est le plus souvent appliqué dans le cas où le client souhaite se faire accompagner de manière régulière et dans la durée. Le paiement se fait alors tous les mois de manière générale. Pour une intervention ponctuelle, le CGPI applique une facturation au forfait également, en fonction du type de mission qui lui est assigné.

Ne pas confondre CGPI (c’est-à-dire le conseiller indépendant) et CGP classique rattaché aux organismes et établissements proposant des produits financiers et d’épargne. La rémunération de ces derniers est composée d’une part fixe qui est son salaire, et d’une part variable, c’est-à-dire les commissions en fonction des ventes réalisées. Sa rémunération ne provient donc pas directement du client, mais plutôt de l’établissement avec lequel il est employé comme salarié. En d’autres termes, le CGP classique vend uniquement les produits de son établissement, tandis que le conseiller indépendant exerce suivant le principe de l’architecture ouverte comme évoqué ci-dessus.

 

Petits portefeuilles et grosses fortunes, pourquoi faire appel à un CGPI ?

Le CGPI applique une approche totalement personnalisée et impartiale ; il est à jour de toutes les lois en vigueur et est donc habilité à proposer les meilleurs conseils à ses clients, quelle que soit la taille et la valeur de leur patrimoine. Si les grosses fortunes se tournent le plus souvent vers les CGPI, les investisseurs faisant leurs premiers pas dans la constitution de leur portefeuille trouveront également leur compte en faisant appel à cet expert. Il est en effet important de bien maîtriser le fonctionnement d’un support d’investissement ou d’un placement avant d’y placer son argent, et une des missions du conseiller est de lui faire connaître le fonctionnement, les avantages, les risques, la liquidité, la fiscalité, de même que le mode de transmission le plus adapté dans le cadre de la préparation de la succession.

 

Bien choisir son CGPI

Outre les critères rattachés à la proximité, bien choisir son CGPI c’est se baser sur ses compétences, ses années d’expérience, de même que l’avis des clients sur son sérieux et sur la qualité de ses conseils. Un bon CGPI devra accorder du temps à son client ; il doit aussi répondre à des critères de disponibilité puisque son accompagnement pourra se faire de manière durable si ce dernier souhaite se faire accompagner de manière régulière. Vérifier également qu’il dispose de l’agrément de l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour exercer.

Dernières sorties marmin-immobilier.com.

  1. 19 Mai 2022Est-ce que l’investissement immobilier s’intègre dans le patrimoine ?3115 cliques
  2. 12 Mai 2022La maison de vos rêves avec une agence immobilière604 cliques